Linklaters lance son premier Linkathon et invite les étudiants en droit à imaginer le cabinet d’avocats du futur

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Linklaters lance son premier Linkathon, initiative offrant l’opportunité aux étudiants en droit en France, Belgique, Italie, Espagne, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal et Suède, d’imaginer le cabinet d’avocats du futur, en collaboration avec des avocats de Linklaters.

Ce temps collectif de réflexion et de prospective invitera les participants à envisager les différentes facettes du cabinet de demain : fidélisation des talents, développement commercial, conduite de l’innovation, renforcement du sentiment d’appartenance, sens de l’initiative au sein des équipes, perspectives à long terme sur le marché juridique.

Chaque équipe sera constituée de 3 collaborateurs Linklaters et de 5 étudiants.

Toutes les idées seront examinées par un jury composé d’experts en innovation, ainsi que des membres du EuroCom Mirror Board, créé par le Comité de Direction Européen pour donner aux jeunes avocats du cabinet l’occasion de partager de nouvelles perspectives et façons de penser. Les trois équipes finalistes seront invitées à présenter leurs idées virtuellement au jury.

Les lauréats remporteront un dîner d’équipe, l’accès aux modules d’apprentissages LegalTech de Linklaters, à un échange avec certains avocats du cabinet reconnus pour leur sens de l’innovation, ainsi qu’à une session exclusive de questions-réponses avec les associés du cabinet ayant mené à bien des projets innovants de grande envergure.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 novembre prochain (voir formulaire d’inscription en ligne) avec la possibilité de s’inscrire pour les bureaux de Paris ou Luxembourg. Le Linkathon se déroulera du 18 janvier au 7 février 2021.

Plus d’informations sur la page Linkathon de notre site internet : https://www.linklaters.com/linkathon

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.