UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Pas de renonciation à la prise d'acte du salarié

Relations individuelles de travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

La prise d'acte de la rupture par le salarié, en raison de faits qu'il reproche à son employeur, entraîne la rupture immédiate du contrat de travail et ne peut être rétractée.

Mme X. a été engagée en 2002 par la société S. en qualité de journaliste à temps partiel, puis à temps complet. En 2006, l'employeur a proposé à Mme X. de modifier son contrat de travail en réduisant son temps de travail à deux jours par semaine. La salariée a refusé cette proposition, puis a pris acte de la rupture de son contrat de travail par lettre en reprochant notamment à la société S. d'avoir réduit son salaire durant deux mois malgré son refus de travailler à temps partiel.Invoquant le caractère abusif de la rupture, Mme X. a saisi la juridiction prud'homale de diverses demandes en paiement. Elle a été licenciée (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
ERROR_FILE
ERROR_FILE