Mise en œuvre d’une clause de dédit-formation stipulée au contrat de travail

Relations individuelles de travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

L’employeur qui est à l’initiative de la rupture du contrat de travail, en licenciant un salarié, ne peut pas obtenir de celui-ci réparation d’une violation alléguée de la clause de dédit-formation.

M. X. assistant de M. Y. a été licencié par ce dernier pour faute lourde. Une clause de dédit-formation était stipulée dans le contrat de travail.L’employeur a retenu une somme sur son bulletin de salaire en violation de ladite clause. Le salarié a alors saisi les juges d’une demande en remboursement de cette somme. M. X. a été débouté de sa demande en remboursement par la cour d’appel de Colmar, qui a estimé dans sa décision du 19 novembre 2010 que : "ce rejet est parfaitement justifiée au regard de la date et de la cause de la rupture du contrat de travail".  Par conséquent, le (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne

(Re)construire une engagement durable

Du 24/11/2021 au 25/11/2021

Maitriser le recours à l'intérim

Du 26/11/2021 au 26/11/2021

Maitriser le recours à l'intérim

Du 26/11/2021 au 26/11/2021

Manager l'engagement des séniors

Du 30/11/2021 au 30/11/2021

Manager l'engagement des séniors

Du 30/11/2021 au 30/11/2021
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.