UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Les Fintech séduisent les investisseurs en France

Etudes et Documents
Outils
TAILLE DU TEXTE

Selon une étude menée par le cabinet KPMG, l’attrait des investisseurs pour le secteur des Fintech se confirme en France pour le premier semestre 2018.

KPMG a publié les résultats de son étude sur le financement des Fintech dans l’Hexagone au premier semestre 2018.

L’enquête montre que cette période poursuit sa progression et confirme la tendance observée dans les levées de fonds Fintech en France : avec 218 millions d’euros levés à travers 34 opérations, l’attrait des investisseurs pour ce secteur se confirme.

Par ailleurs, les opérations supérieures à 10 millions d’euros, de plus en plus nombreuses, sont à présent plus facilement financées par des investisseurs français, ce qui illustre l’évolution favorable de l’écosystème du financement dans l’Hexagone.

Sur les métiers de la Fintech, les investissements se concentrent sur les sources d’innovation les plus récentes, comme la blockchain (28 % des fonds levés au cours du semestre) ou l’assurtech (16 %). Les métiers du paiement et du financement demeurent attractifs avec 25 % et 17 % des fonds levés au cours de la période, représentant à eux deux en cumul à date 52 % des sommes levées.

Enfin, dernier point notable : les institutions financières continuent d’être actives sur le financement des Fintech. Elles ont participé au premier semestre 2018 à trois tours de financement parmi les cinq plus importants en valeur, ainsi qu’à un rachat. Le réservoir d’innovation des Fintech constitue pour les institutions financières un véritable axe de développement complémentaire aux dispositifs qu’elles ont mis en place.

Hugues Robert