UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Chroniques de prétoire

On en parle
Outils
TAILLE DU TEXTE

Chroniques de prétoire de Michèle Bernard-Requin à paraître le 13 janvier 2011

Alors que l’Etat envisage une réforme de la Cour d’assise avec les jurés en ligne de mire, le monde de la justice demeure pour la plupart d’entre nous un monde à la fois obscur, régi par des codes étranges, et fascinant.
Ces histoires authentiques, écrites par l’une des juges de référence en France, sont « amusantes et tristes comme la vie » et racontent une drôle de justice.

Les avocats, les procureurs, les juges s'y montrent dans leur majesté dérisoire, leurs invraisemblables maladresses, et leur comique involontaire. Mais l'essentiel est peut-être ailleurs. Au-delà de l'éclat de rire ou du sourire de connivence, ces anecdotes révèlent la réalité de situations parfois préoccupantes.
Par moments, une indignation se cache sous la dérision apparente et la dimension pédagogique demeure à l'évidence la préoccupation essentielle de l'auteur qui tend, à travers ces petites tranches de vie, à nous montrer certains aspects de notre justice.

Des saynètes brèves et percutantes regroupées par thématiques :
L’avocat et l’argent - De la difficulté d’être juré -  Le magistrat est une femme -
Le juge n’a pas le temps - La vérité judiciaire - L’audience est un théâtre - Justice et media –
L’absurde, tout simplement - Les escrocs

L’auteur :
Durant plus de quarante années, Michèle Bernard-Requin a vécu dans les palais de justice où elle a exercé successivement les fonctions de défenseur en qualité d'avocat au barreau de Paris, d'accusateur comme substitut du procureur à Rouen, Nanterre et Paris et avocat général à Fort de France, et de juge comme président de chambre correctionnelle à Paris  puis  de cour d'assises à Paris, Bobigny, Créteil et Melun.
Elle a incarné le personnage de la présidente d'une chambre correctionnelle dans le film documentaire de Raymond Depardon intitulé 10ème chambre, instants d'audience.

Chroniques de prétoire, de Michèle Bernard-Requin
à paraître chez "Les carnets de l'Info" le 13 janvier 2011 - 206 pages - Prix public : 17 euros