UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

« Le droit, arme de puissance économique ? »

On en parle
Outils
TAILLE DU TEXTE

BNP Paribas, Total, Technip, Deutsche Bank et plus récemment Alstom, Airbus et Peugeot sont autant d'entreprises européennes ayant fait les frais des lois anticorruption ou d’embargo américaines. De même, les embargos contre Cuba et l’Iran ont fortement déstabilisé ces pays et leur région. Peut-on croire que les États-Unis agissent par pure vocation vertueuse de pacification du globe ou y aurait-il d’autres intérêts en jeu ? Le rapport « Gauvain » du 26 juin 2019 constate ainsi par exemple que « les poursuites engagées semblent être motivées économiquement et les cibles choisies à dessein »…

Quatre spécialistes décortiqueront ces lois dont la portée dépasse largement le cadre juridique lors d'une table ronde exceptionnelle qui aura lieu le 12 février 2020 à 19h30 à la Maison des Mines, 270 rue Saint-Jacques, Paris.

PROGRAMME :

Ali Laïdi, journaliste et auteur de « Le Droit, nouvelle arme de guerre économique » :
« Les Etats-Unis gendarme ou milice du monde ? »
Loïk Le Floch Prigent, ingénieur et dirigeant d’entreprises :
« Un chef d’entreprise face à la puissance américaine »
Me Ardavan Amir-Aslani, avocat spécialiste de géopolitique et du Moyen-Orient :
« Le droit américain, facteur de déstabilisation du Moyen-Orient ? »
Me Olivier de Maison Rouge, avocat spécialiste du droit de l’Intelligence économique :
« Quelles réponses juridiques, économiques et politiques à la guerre du droit ? »

Cet événement est ouvert à tous. Informations et inscription sur www.cercledroitetliberte.fr ou facebook.com/CercleDL.