UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Autorité de la concurrence : nominations

Nominations
Outils
TAILLE DU TEXTE

Lauriane Lépine-Sarandi et Gwenaëlle Nouët sont nommées rapporteures générales adjointes auprès de l'Autorité de la concurrence.

Lauriane Lépine-Sarandi est nommée rapporteure générale adjointe de l'Autorité de la concurrence, à compter du 1er septembre 2019, par décision du rapporteur général, Stanislas Martin. Elle dirigera le service concurrence 4 (en charge notamment des secteurs agricole, bancaire et des médias) en remplacement de Juliette Théry-Schultz, qui a été nommée cheffe du service juridique de l'Autorité de la concurrence en mars 2019.
Titulaire notamment du DEA de droit communautaire et européen de l'Université Paris I Panthéon Sorbonne et du CAPA, Lauriane Lépine-Sarandi a commencé sa carrière comme avocate au sein du département concurrence du cabinet White & Case LLP en 2005. Elle rejoint l'Autorité de la concurrence en tant que rapporteure au sein d'une unité antitrust en 2011 puis au sein du service des concentrations à partir de février 2016. Depuis juin 2017, elle était adjointe au chef du service des concentrations et a notamment piloté le dossier de révision des mesures imposées à Canal + dans le cadre du rachat de TPS ainsi que le dossier Salto (projet de plateforme vidéo OTT). Lauriane Lépine-Sarandi est par ailleurs l'une des fondatrices de la plateforme de praticiennes du droit de la concurrence, WomenatCompetition France. Elle figure parmi les femmes primées dans le « 40 in their 40s Notable women Competition ».

Gwenaëlle Nouët est nommée rapporteure générale adjointe de l'Autorité de la concurrence, à compter du 15 octobre 2019, par décision du rapporteur général, Stanislas Martin. Elle dirigera le service concurrence 5 (en charge notamment des secteurs de la santé et de l'environnement) en remplacement de Sarah Subrémon.
Titulaire d'un DESS en droit européen des affaires, Gwenaëlle Nouët a travaillé pendant deux ans au bureau des concentrations de la DGCCRF puis, de 2001 à 2005, à la direction générale de la concurrence de la Commission européenne où elle a été responsable de dossiers de concentration. Elle devient rapporteure à l'Autorité de la concurrence à partir de 2005, puis adjointe au chef du service des concentrations à partir de novembre 2010. Gwenaëlle Nouët était rapporteure générale de l'Autorité de concurrence polynésienne, créée en 2016 et présidée par Jacques Mérot. Elle a contribué au lancement et au développement de cette nouvelle institution ainsi qu'à son implantation dans le paysage économique polynésien.