UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Monique Figuereido, Associée, DS Avocats : « Mon objectif pour l’équipe Droit social est de contribuer au développement de sa croissance et de son rayonnement au niveau national et international »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Monde du Droit a interrogé Monique Figuereido qui vient de rejoindre DS Avocats en tant qu'associée.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre DS avocats ?

DS Avocats est un cabinet d’avocats français qui possède à la fois les atouts d’une grande structure internationale par sa présence en Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud et Asie, et d’une culture entrepreneuriale. Les objectifs d’excellence des associés en totale adéquation avec mes valeurs, ajoutés aux opportunités de mettre en place des collaborations cross-border pour développer plus encore la réputation internationale de la pratique Droit social du cabinet m’ont naturellement conduite à rejoindre cette structure.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

J’ai un parcours un peu atypique puisqu’après avoir un suivi une double formation en sciences de gestion spécialisée en droit des affaires internationale à l’Université Paris-IX-Dauphine, j’ai eu la chance d’effectuer un stage de trois mois à l’OMC à Genève. C’est ce qui m’a donné l’envie, en côtoyant les avocats plaidants de la commission européenne, de devenir avocate. Assermentée depuis juin 2005, j’ai fait mes armes en droit social dans des cabinets français, notamment Coblence & associés, avant de rejoindre Eversheds Surtherland où j’ai contribué au développement de la pratique Contentieux social pendant près de 8 ans. Mon parcours m’a permis d’exercer des pratiques distinctes mais complémentaires, ce qui constitue une des singularités de mon profil.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Non seulement, les avocats que j’ai côtoyés dans mes précédents cabinets et plus particulièrement Chantal Giraud van Gaver chez Coblence et associés, dont l’approche humaine et professionnelle de ce métier m’a fortement influencée, mais aussi les clients qui ont forgé ma pratique en termes d’exigence, de réactivité et de vision opérationnelle et stratégique afin de répondre au mieux à leurs attentes.

Quels sont vos domaines de compétences ?

Forte d’une solide expérience dans tous les domaines du droit du travail, j’ai développé une expertise dans le traitement de toutes les problématiques découlant de la gestion des relations individuelles et collectives de travail. Je défends également des clients institutionnels français et internationaux devant les instances judiciaires et administratives dans le cadre d’affaires sensibles et de situations de crise (fermeture de site, réduction de personnel avec ou sans plan de sauvegarde de l’emploi, grève, départ des mandataires sociaux/cadres dirigeants) pour de grands groupes industriels français et étrangers, des PME, des investisseurs nationaux et internationaux. J’interviens par ailleurs dans des opérations de fusion et de restructuration, transferts d’entreprises outre les contentieux collectifs sensibles de masse répartis sur tout le territoire français qui en découlent.

Qui conseillez-vous ?

Je conseille majoritairement des grands groupes industriels internationaux et français ainsi que leurs filiales outre des PME et des fonds d’investissement. Mes clients interviennent notamment dans les domaines de l’industrie, l’emballage, l’informatique, le luxe, les nouvelles technologies et les transports.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

Mon objectif pour l’équipe Droit social est de contribuer au développement de sa croissance et de son rayonnement au niveau national et international, notamment grâce à mes compétences linguistiques puisque je parle couramment l’anglais, l’espagnol et le portugais, qui est ma langue maternelle.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)