CEDH : la relation entre le fils d'un juge et un cabinet d'avocats est susceptible de porter atteinte à l'impartialité objective du juge

Affaires internationales
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le lien de parenté entre un juge et un membre du cabinet d'avocats représentant une partie à la procédure peut justifier l'impartialité du juge.

En mai 2006, un député chypriote a participé à une émission de radio dans laquelle il a formulé plusieurs commentaires au sujet d'un autre homme politique. Ce dernier l'a assigné en diffamation.En appel, un collège de trois juges de la Cour suprême a estimé que les propos prononcés étaient effectivement diffamatoires.Le député chypriote en question a appris par la suite que le fils du président de la formation collégiale de la Cour suprême travaillait dans le même cabinet que l'avocat, en outre associé fondateur, qui avait repris le dossier de l'homme politique en question pendant la procédure devant la Cour suprême. Le député a par la suite introduit (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.