OCDE : lutte contre la corruption transnationale en Argentine

Amérique du Sud
Outils
TAILLE DU TEXTE

Selon l'OCDE, l’Argentine doit de toute urgence adopter un projet de loi sur la responsabilité des personnes morales pour remédier au grave non-respect de la Convention anticorruption.

Le Groupe de travail de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur la corruption a rendu public le 24 mars 2017 son rapport sur la mise en œuvre, par l’Argentine, de la Convention sur la lutte contre la corruption d’agents publics étrangers dans les transactions commerciales internationales et des instruments connexes. Il apparaît que seize ans après avoir adhéré à la Convention anticorruption de l’OCDE, l’Argentine continue à être en situation de grave non-conformité.En effet, s'il relève certains aspects positifs, comme le projet de loi sur la responsabilité des personnes morales ou (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.