Brésil : sanction pour usage d’une information privilégiée lors de la vente d'actions

Amérique du Sud
Outils
TAILLE DU TEXTE

L'actionnaire majoritaire et président du conseil d'administration d'une société brésilienne est santionné pour avoir vendu des actions de la société en connaissance d’une information privilégiée.

M. X. est actionnaire majoritaire et président du conseil d'administration d'une société.Il a vendu 9.911.900 actions de cette société le 19 avril 2013 au prix moyen de 3,40 R$ par action, pour un total de 33.700.460 R$. La Commission des valeurs mobilières brésilienne (Comissão de Valores Mobiliários - CVM) lui reproche d'avoir effectuer cette vente en possession d'informations préivilégiées, à savoir la connaissance d'informations concernant des changements qui se produiraient dans le plan d'affaires de la société et non encore communiquées au marché.Le marché n'a en effet pris connaissance de ces (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.