UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Les Canadiens qui vivent à l'étranger ne pourront plus transmettre leur nationalité à leurs enfants au-delà d'une génération

Amérique du Nord
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Canada a modifié sa loi sur la citoyenneté. Jusqu'à présent, les Canadiens résidant à l'étranger pouvaient transmettre leur nationalité indéfiniment à leurs descendants. Dorénavant, seule la première génération de Canadiens nés à l'étranger héritera de la nationalité. Les enfants issus des générations suivantes devront faire les démarches légales s'ils souhaitent le devenir. En revanche, la nouvelle législation va redonner la nationalité à des individus qui l'avaient perdue. Des milliers de personnes ont ainsi obtenu la nationalité canadienne automatiquement le 17 avril 2009, il s'agirait en grande partie d'Américains dont les parents canadiens avaient dû renoncer à leur nationalité en s'établissant aux Etats-Unis. Enfin, ces nouvelles restrictions ne s’appliqueront pas aux Canadiens qui (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne