Eric Dupond-Moretti face à la colère des magistrats

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Les deux principaux syndicats de magistrats, l’Union syndicale des magistrats (USM) et le Syndicat de la magistrature (SM), accusent le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti de vouloir « affaiblir l’institution judiciaire » et appellent à une manifestation devant les tribunaux ce jeudi 24 septembre.

Dans une lettre ouverte adressée au Président de la République, Cécile Parisot, présidente de l'USM et Katia Dubreuil, présidente du SM dénoncent « la situation de conflit d’intérêts » du ministre de la Justice rappelant qu'Eric Dupond-Moretti avait déposé plainte contre le PNF dans l’affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy. « La saisine de l’IGJ constitue une atteinte inédite à l’indépendance de la Justice, qui plus est par un ministre directement concerné par cette affaire. »

Par ailleurs, dans un communiqué commun du 22 septembre 2020, les deux syndicats de magistrats constatent que « l’institution judiciaire est attaquée par son sommet, et celui qui devait la protéger : le garde des Sceaux ». Selon les organisations syndicales de magistrats, « il s’agit bien d’affaiblir un peu plus l’autorité judiciaire : en discréditant l’ENM [NDLR : à la suite de la nomination de Nathalie Roret, avocate, pour diriger l'école de la magistrature], école d’application reconnue y compris internationalement pour la qualité de ses formations, ouverte à d’autres cultures professionnelles ; en attaquant le PNF, service qui a tant rapporté dans sa lutte contre la délinquance économique et financière. »

Les syndicats voient dans ces attaques une façon de « masquer des conflits d’intérêts majeurs, non résolus à ce jour, et à l’aube d’un procès éminemment sensible impliquant notamment un ancien président de la République et son entourage.»

«  Après une nomination atypique sur fond de politique spectacle, il est évident qu’Eric Dupond-Moretti n’a toujours pas pris la mesure des responsabilités liées à son poste et se positionne en défenseur d’intérêts particuliers, quitte à salir l’autorité judiciaire.»,
ajoutent les magistrats.

Aussi, l'USM et le SM appellent l'ensemble du personnel de la Justice « à réagir collectivement en se rassemblant devant chaque juridiction » ce jeudi 24 septembre à 13h00. 

Arnaud Dumourier (@adumourier)

Lettre Ouverte au Président... by Arnaud Dumourier

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.