Le CNB réaffirme son soutien à l’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Conseil national des barreaux réaffirme son soutien à l’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh face à sa grève de la faim.

Nasrin Sotoudeh, avocate iranienne et défenseure des droits de l’Homme, avait été condamnée en mars dernier à 33 années d’emprisonnement et 148 coups de fouet pour avoir exercer sa profession et défendu les droits des femmes. Elle vient d’entamer une grève de la faim pour réclamer la libération des prisonniers politiques en Iran, dont les conditions d’enfermement n’ont fait que se dégrader davantage avec la pandémie de COVID-19.

Le Conseil national des barreaux, engagé depuis le début pour sa libération, réaffirme son soutien à l’avocate dans sa lutte pour le respect des droits de l’Homme et appelle à signer massivement la pétition demandant sa libération

Depuis sa cellule, l’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh poursuit son engagement politique et demande la libération immédiate des prisonniers politiques en Iran. Elle vient d’entamer une grève de la fin pour dénoncer les conditions d’enfermement, déjà extrêmement compliquées, et qui n’ont fait que s’aggraver avec la pandémie de COVID-19 pour devenir « si difficiles que leur détention ne peut plus continuer avec tant d’oppression ».

Dans ce contexte délicat, le Conseil national des barreaux a tenu à réaffirmer son soutien à l’avocate condamnée pour le seul fait d’avoir exercé sa profession. Madame Christiane Féral-Schuhl, présidente du CNB, rappelle que : « la défense des droits et libertés ne doit pas prendre de congés. Aidez-nous en signant la pétition. »

En mars dernier, le Conseil national des barreaux lançait une pétition réclamant la libération de Nasrin Sotoudeh – qui affiche aujourd’hui près de 500 000 signatures, et déployait une bâche recouvrant l’intégralité de la façade de son siège, boulevard Haussmann.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.