UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Nouvelle protection professionnelle et sociale des avocats de Paris

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Garantie Perte de Collaboration : le barreau de Paris propose une nouvelle protection professionnelle et sociale aux 10 milliers d'avocats collaborateurs de la capitale.

Cette garantie s'adresse aux avocats collaborateurs parisiens qui représentent 40 % de la profession. Avec la garantie perte de collaboration, le barreau de Paris a souhaité apporter une solution de protection aux avocats exerçant en collaboration, tout particulièrement au jeune barreau, en leur donnant la possibilité de percevoir une indemnite? mensuelle afin de faire face aux difficulte?s e?conomiques rencontre?es en cas de rupture de son contrat de collaboration.

Christiane Féral-Schuhl, bâtonnier de Paris, dont cette assurance constituait un axe fort de campagne au bâtonnat précise : "L'assurance perte collaboration est tout d'abord une assurance facultative parce qu'il n'est pas question de créer une charge supplémentaire pour la profession. Elle peut être souscrite par le cabinet pour le compte des collaborateurs mais ma préférence va à des collaborateurs qui agissent de manière responsable et souscrivent cette cotisation qui est financièrement peu élevée, 180 euros/an. Cette garantie apporte une sécurité transitoire entre deux collaborations".

Quelles sont les garanties pour l'avocat souscripteur ?

L'indemnisation de base est de 2500 € par mois pendant 4 mois. Des options permettent de bénéficier d'indemnisations supérieures et/ou pendant une période plus longue.

Le temps moyen constaté pour retrouver une collaboration est de 4 mois. Sachant que le délai de préavis est de 3 mois, le collaborateur bénéficie ainsi d'une période de sécurisation de 7 mois environ.

L'avocat souscripteur doit avoir exercé son activité au sein du même cabinet pendant au moins un an pour pouvoir bénéficier de cette indemnisation. Un délai de carence de 30 jours suivant la fin du délai de préavis doit être respecté.