UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Le légataire universel n'est pas un héritier : conséquences sur l'adoption posthume

Successions et libéralités
Outils
TAILLE DU TEXTE

Mme X. et de M. Y. ont eu six enfants. Après le décès de M. Y., Mme X. a épousé en secondes noces M. Z., lequel a fait des six enfants ses légataires universels. Mme X. décédée, ses six enfants ont consenti devant notaire à leur adoption simple par M. Z. En l'absence de demande d'adoption du vivant de M. Z., les enfants légataires universels ont déposé, après le décès de celui-ci, en leur qualité d'héritiers, une requête sollicitant leur adoption simple et posthume par M. Z. Dans un arrêt du 30 octobre 2008, la cour d'appel de Reims a déclaré irrecevable leur requête en adoption simple. La Cour de cassation rejette le pourvoi le 17 mars 2010. La Haute juridiction judiciaire rappelle que "le légataire universel n'étant pas un héritier, au sens de l'article 353 alinéa 3 du code civil" et qu'en (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne