UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Lefèvre Pelletier & associés conseille la Banque Africaine de Développement (BAD)

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Banque Africaine de Développement (BAD) conseillée par Lefèvre Pelletier & associés, Avocats dans la conclusion d'un financement de 250.000.000 USD avec l'Office Chérifien des Phosphates (OCP).

BAD et OCP ont conclu, jeudi 10 mai à Casablanca, un prêt de 250.000.000 USD dans le cadre du Programme d'Investissement d'OCP. Ce prêt est le premier financement non-souverain que la BAD accorde à une entreprise marocaine.

Ce prêt financera la construction de la plateforme industrielle de Jorf Lasfar, qui accueillera à terme plusieurs complexes chimiques afin d'accroitre la capacité de transformation locale du phosphate en produits dérivés (acide phosphorique et engrais), et contribuera au Programme Global de Développement de l'agriculture africaine par l'accroissement de la production agricole et de la sécurité alimentaire.

Cette opération de financement concrétise les efforts déployés par la BAD pour promouvoir le transfert de savoir-faire sud/sud et renforcer l'agriculture africaine et confirme les orientations principales de la nouvelle stratégie d'assistance de la BAD au Royaume du Maroc pour la période 2012-2016, à savoir le renforcement de la gouvernance et de cohésion sociale, ainsi que le soutien au développement des infrastructures « vertes ». L'implication de la BAD dans le Royaume représente 2 milliards EUR, ce qui démontre le dynamisme et l'exemplarité du partenariat entre les deux parties.

Lefèvre Pelletier & associés, Avocats, Alain Gauvin, associé, et Kawtar Raji, collaboratrice, a conseillé les deux parties pour la rédaction et la négociation de la documentation de financement.