UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Paul Hastings conseille Samsung Electronics

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Paul Hastings a conseillé Samsung Electronics dans le cadre de la cession de son activité "Hard Disk Drive≈"  à Seagate Technology pour 1,4 milliards de USD

Paul Hastings, a conseillé la société Samsung Electronics Co. Ltd, leader mondial dans le secteur des technologies électroniques numérisées et informatiques, dans le cadre de la cession par cette dernière de son activité de fabrication et de vente de disques durs (« hard disk drive (HDD) operations ») à la société Seagate Technology plc (NASDAQ : STX), leader mondial dans le secteur des disques durs et de solutions de stockage de données. L’opération s’est réalisée le 19 décembre.

La valeur totale de l’opération et des accords y afférents s’élève à environ 1,4 milliards de USD. L’opération a fait l’objet d’un communiqué publié en avril 2011.

Pierre Kirch, associé du cabinet à Paris et à Bruxelles, a expliqué:

"Cette affaire est remarquable non seulement par sa complexité juridique et économique sur fond d'un marché en pleine consolidation au plan mondial, mais surtout par l'importance de la stratégie qui a du être déployée sur une période de neuf mois environ, à partir de mars 2011, pour obtenir toutes les autorisations requises. Parmi la quinzaine de pays dans lesquels l'opération était soumise aux autorités de la concurrence, le rôle de l'Union européenne était primordiale. Les méthodes d'analyse de la Commission européenne constituent un modèle pour les autres autorités, ce n'était pas une surprise pour nous que la Commission ait été la prémière autorité à approuver (sans engagements) l'opération à l'issu de la procédure communautaire dite de "phase II" en octobre 2011, suivie par toutes les autres autorités concernées (y compris l'US, la Chine, le Japon et la Corée du sud) en novembre et décembre 2011."

L’équipe Paul Hastings au niveau mondial était dirigé par Matthew Berger et Daniel Kim (associés) avec le soutien de l’équipe mondiale du Droit de la Concurrence dirigée par Scott Hataway, Michael Cohen (associés à Washington DC) et Pierre Kirch (associé à Paris et Bruxelles).