UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Ouverture du site internet de cLé réseau d'avocats

Communication
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le site Clé réseau avocats ouvre (Paris, Toulouse, Marseille) www.leguevaques.com efficacité / combativité / inter-réactivité.

Le plus Toulousain des avocats parisiens lance son site internet afin de créer un lien utile avec ses clients et ses différents correspondants répartis en France et à l'étranger.

Le rouge et le noir en sont les couleurs dominantes. Est-ce un rappel des couleurs d'un club sportif connu pour sa combativité, un clin d'œil à cette littérature qu'il prétend affectionner ou bien une allusion à son goût pour l'Inde et ses 33 millions de dieux auxquels l'une ou l'autre couleur peut être associée ?
 
Pour le savoir, il faut naviguer et se perdre dans ce site riche, complet qui présente une vingtaine d'années d'affaires aussi célèbres qu'importantes (voir liste arrêtée au 31 décembre 2013 en Annexe).
 
Si le site tourne autour de la personnalité de son créateur, il a la sagesse de démontrer que c'est un vrai travail d'équipe qui permet le succès d'une telle aventure. En effet, pour s'inscrire dans le temps, déjà plus de 20 ans d'avocature, il faut faire le pari de la sélection des individualités, de la transmission des connaissances et du partage des savoirs.

Il est normal que l'auteur du blog "Lex in the city (parce qu'un avocat peut aussi avoir de l'humour)" (http://blogs.mediapart.fr/blog/cleguevaques) glisse quelques traits d'humour au fil des pages du site. « Au départ, nous avions prévu d'expliquer que notre spécialité c'est le droit, sauf le droit canonique. Et puis, juste au moment de mettre le site en ligne, nous récupérons un dossier qui nous oblige à nous plonger dans cette matière rare », explique le sourire aux lèvres, Romain Sintès.
 
Ce juriste travaille au bureau de Toulouse depuis plus de 8 ans et, notamment au travers des 80 expertises menées dans le cadre du dossier des sur-irradiés de Rangueil, il a développé une compétence reconnue en matière de dommages corporels et d'accidents. Il faut dire qu'au-delà des aspects techniques inhérents à cette matière au carrefour du droit et de la médecine, Romain Sintès a pu mettre en œuvre son sens inné de l'attention à l'autre et des rapports humains.
 
Une place particulière est réservée au réseau d'avocats qui permet d'être présent sur presque tout le territoire national, et de couvrir quasiment toutes les spécialités juridiques et judiciaires. Et puis, il y a le chapitre consacré à l'Inde avec le fameux  "INDIAN DESK" dont la responsabilité a été confiée à Me Olivier Hirtzlin-Pinçon, un jeune avocat polyglotte. Cet INDIAN DESK a pour vocation d'accompagner les entreprises françaises dans leurs développements avec l'Inde et à accueillir les entreprises indiennes dans leur volonté d'investir en France et en Europe.
 
Classiquement le site est découpé en rubriques, cela permet de mettre en évidence, les grands secteurs d'activités ou les singularités en fonction de la clientèle cible (particuliers, entreprises, collectivités publiques).  Ainsi, à Toulouse, le cabinet secondaire a renforcé son département "droit des affaires" par l'arrivée d'une avocate spécialisée en « corporate & tax » et une autre dans la gestion des ressources humaines et aux relations sociales (individuelles ou collectives).

Si certaines rubriques donnent un air de déjà-vu (la question des honoraires, l'importance de la déontologie), celle relative à l'ETHIQUE constitue une marque de fabrique du cabinet. En effet, au-delà de l'action pro bono, le cabinet insiste sur ses actions de mécénat ou son implication dans la RSE (Responsabilité sociale des entreprises).
 
Bref, le site est à l'image du cabinet : entreprenant et engagé dans son époque. Avec une énergie vitale qui force le respect en ces temps gris-tristouille où tout un chacun se lamente sur son sort. Avec les armes du droit, le cabinet tente de redonner le goût de l'avenir et d'entreprendre contre la neurasthénie générale et le défaitisme ambiant. L'une des devises du cabinet n'est-elle pas : "Si vous voulez que la vie vous sourit, apportez-lui d'abord votre bonne humeur" (Baruch SPINOZA)