Media-training - Préparer et aborder votre entretien avec un journaliste

Communication
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le stress monte, vous avez rendez-vous avec un journaliste et vous craignez de ne pas savoir répondre... Le journaliste va-t-il bien comprendre mes propos ? Ne seront-ils pas trahis ? Quel va être le rendu de l’article ? Autant de questions que vous vous posez et qui nécessitent quelques astuces afin d’appréhender vos entretiens en toute sérénité. Par Delphine Jouenne et Cyril Chassaing

Comment envisager sereinement un entretien avec un journaliste ?

Un maître mot : la préparation. Un entretien avec un journaliste ne doit pas se préparer à la légère, d’autant plus si vous n’avez pas l’habitude de ce genre d’exercice, auquel cas, demandez à votre responsable communication de vous transmettre toutes les informations utiles au bon déroulement de l’interview (nom du journaliste, support, date et forme de l’entretien, thématique abordée, historique avec le journaliste, les questions susceptibles d’être posées…). Il peut, en outre, ménager 15 minutes avant l’entretien pour réaliser un dernier point de préparation avec vous.

De votre côté, donnez-vous du temps pour réfléchir à l’interview :

- Examinez en détail votre argumentation en étudiant les messages clés que vous souhaitez développer afin de tenir un discours structuré ;

- Préparez quelques dates et chiffres clés essentiels sur votre structure ;

- Renseignez-vous sur l’actualité relative au sujet de l’entretien et voyez comment calquer votre expertise technique sur ce sujet d’actualité.

 

Et pendant l’interview ?

On ne le répétera jamais assez : donnez de l’intérêt médiatique à vos propos ! Oui, vous êtes un expert mais pas forcément le journaliste.

Commencez l’entretien en vous présentant très brièvement : votre parcours, votre structure, son positionnement, les lignes de services/pôles de compétences... Vulgarisez vos propos, soyez pédagogique pour vous faire comprendre et pour donner envie au journaliste de vous solliciter à l’avenir.

N’hésitez pas à utiliser des exemples concrets et d’actualité pour illustrer vos propos. La recherche d’une ou deux phrases « chocs » peut être aussi une bonne solution pour s’assurer d’une reprise dans les media.

Maîtrisez votre discours : chacun de vos propos pourra être repris par le journaliste. Attention donc à la prise de position trop marquée.

Restez toujours nuancé dans votre argumentation et n’hésitez pas à demander au journaliste s’il souhaite que vous développiez tel ou tel point. Il faut toujours avoir à l’esprit que c’est lui qui dirige l’interview, pas l’inverse.

Le « off » : il est toujours possible de s’exprimer librement avec un journaliste en veillant à lui préciser que vos propos sont en off et qu’ils ne pourront pas être repris. Mais attention à ne pas en abuser, le journaliste a besoin de contenu !

 

Adoptez une attitude ouverte et positive !

Le journaliste n’est ni un client, ni un prospect. Soyez à son écoute en répondant précisément à ses questions et ayez une attitude ouverte, décontractée. Donnez de la chaleur à votre entretien, même au téléphone. Car le journaliste qui interrogera une personne frileuse et méfiante n’aura plus envie de l’interroger par la suite, aussi brillante soit-elle.