Le monde du droit

Lundi 01 mai 2017

  •  
  •  
  •  
Vous êtes ici : A la Une Open Law : 6 nouveaux projets sur les rails

Open Law : 6 nouveaux projets sur les rails

Envoyer Imprimer PDF

OpenLawOpen Law a présenté,  le 14 mars 2017, sa feuille de route constituée de six nouveaux projets. 

Le lancement de la feuille de route de l'association Open Law le 14 mars dernier au Square a rencontré un vif succès. 

Six nouveaux projets sont au programme cette année :

1. IA (Intelligence artificielle) et Droit - Constitution de dataset(s) d’apprentissage

Présentation : Ateliers de co-création de datasets d’apprentissage pour des algorithmes d’IA appliqués au droit.

Constats :

- Manques de données d’entraînement propres à la langue française et au langage juridique,

- Dangers éthiques liés au développement des outils d’intelligence artificielle sans données d’entraînement de qualité.

Solutions proposées :

- Utiliser la communauté Open Law, qui rassemble les compétences juridiques et techniques nécessaires, pour constituer un / plusieurs jeu(x) de données d’entraînement, qui serai(en)t par la suite exploitable(s) par tous,

- Utiliser les données de Jurisprudence (dans un premier temps) : dans le prolongement des travaux engagés dans le cadre du programme Open Case Law.

OpenLaw2017 projet1

2. Hub de doctrine en open access

Présentation : Open Access de la doctrine Juridique, promouvoir la science juridique française et créer des comportements vertueux chez les chercheurs

Constats :

- Grande dispersion des ressources doctrinales juridiques libres,

- Méconnaissance par les chercheurs des moyens d’assurer une meilleure visibilité à leurs travaux

Objectifs :

- Faire indexer le maximum de ressources par le moteur de recherche Isidore (CNRS),

- Déclarer le plus possible de travaux dans HAL (entrepôt de données du CNRS),

- Proposer des solutions complémentaires.

OpenLaw2017 projet2

3. Smart contracts - Innovation transdisciplinaire

Présentation :  Mise en place de promotions interdisciplinaires et mentorées de conception de Smart Contracts appliqués à des cas d’usage métiers

Objectifs :

- Poursuivre et "professionnaliser" la démarche engagée en 2016,

- Enrichir un référentiel général de Smart Contracts,

- Accompagner le développement de use cases et de projets collaboratifs.

Méthodologie :

- Avril : Appel à candidatures : 1) Porteurs de cas d’usage métiers 2) Constitution d’équipes interdisciplinaires,

- Mai-Octobre : Accompagnement par des experts, lors de 5 workshops sur une journée tout au long des projets,

- Octobre-Décembre : Restitutions et synthèses lors du Paris Open Source Summit 2017 (6-7 décembre).

4. Interprofessionnalité - Simulation de SPE (société pluri-professionnelle d’exercice)

Présentation : Le groupe de travail cherche à analyser les dispositifs permettant aux professions réglementées de mettre en œuvre l’interprofessionnalité à travers la simulation d’une société pluri-professionnelle d’exercice.

Constat :

- L'interprofessionnalité offre un guichet unique et une approche full services qui permet de répondre à un besoin marché,

- OR, les acteurs du monde du droit ne semblent pas prêts à s’en saisir, ou considèrent souvent que ce format d’affaires est réservé aux grandes structures,

- POURTANT, Les SPE permettent aux différentes professions de faire travailler l'intelligence collective dans une démarche d'Open Innovation.

Solution :

- Convaincre de la pertinence du modèle interprofessionnel à travers la modélisation d’une entreprise numérique du droit dédiée à la "transmission d’entreprise" + "déminer" et documenter les obstacles ⇒Transmission d’entreprise est un terrain privilégié pour l’interprofessionnalité car implique nécessairement une multitude d’acteurs.

Objectif : proposer des clés pour entreprendre à partir d'un use case à destination de la communauté du  droit  et  du  chiffre  et  l'aider  à  avoir  une  meilleure  compréhension  des SPE.

5. Formation du juriste du futur

Présentation : Création d’une plate-forme pédagogique interactive pour expérimenter et démontrer la faisabilité du renouvellement des contenus et formats / vecteur de formation

Constats :

- Enjeu pour l’écosystème et le marché du droit : les juristes doivent être acteurs de leur formation et de leur trajectoire professionnelle en maîtrisant notamment la transformation numérique des usages, de la pratique et des métiers,

- Décalage entre les contenus / formats d’apprentissage et les compétences et savoirs attendus dans le monde professionnel.

Solutions proposées :

- Démontrer que le numérique est une partie de la réponse et permet de transformer en profondeur et durablement les contenus et les formats d’apprentissage

- Utiliser le positionnement unique de l'association pour conduire une action fédératrice, dans le prolongement des travaux déjà initiés au sein de l’association

- Être complémentaire des démarches engagées par ailleurs par l’appareil éducatif et les prestataires traditionnels d’enseignement.

OpenLaw2017 projet5

6. Think Led- legal design

Présentation : Appliquer les principes du design thinking au droit et répondre aux problématiques d’accessibilité et de lisibilité du droit

Constats :

- Illisibilité du droit pour les "profanes",

- Nouvelles difficultés pour beaucoup de juristes à répondre aux besoins et aux attentes de leurs clients dans les formats classiques,

- Médium image dont l’ascension est irrésistible.

Solutions proposée : créer une communauté de « Legaldesigners » pour transmettre et restituer l’information juridique sous une autre forme.

Arnaud Dumourier (@adumourier)