L'ACE a fêté ses 25 ans à Strasbourg

Institutions
TAILLE DU TEXTE

L’Association des Avocats Conseils d’Entreprises a tenu son congrès annuel à Strasbourg les 5 et 6 octobre 2017 sur le thème des ouvertures offertes à et par la profession d’Avocat. A cette occasion, l'ACE a fêté ses 25 ans.

L'ACE a tenu son congrès à Strasbourg les 5 et 6 octobre 2017 sur le thème des ouvertures offertes à et par la profession d’Avocat.
Pour l'ACE, les ouvertures conduisent les avocats à :

• identifier, créer, investir et développer de nouveaux champs d’activité et ceux correspondant aux besoins de droit, car partout où existent des besoins de droit, là doit être l’avocat.
• s'appuyer sur la confiance que l’Etat manifeste envers les avocats en les mettant notamment au centre des modes alternatifs de règlement des différends et en leur donnant les outils utiles, tel l’acte d’avocat, pour la sécurisation juridique des situations de leurs clients.
• renforcer le rapport de la profession d’avocat aux autres professions juridiques et judiciaires.
• développer les nouvelles manières d’exercer la profession d'avocat notamment dans le cadre de l’inter et de la multi professionnalité, et profiter de la révolution numérique qui ouvre de nouvelles perspectives à leur positionnement sur le marché du droit et des services juridiques.
• développer leur activité à l’échelle européenne et mondiale, et être présents dans les instances internationales où se construit le droit de demain et où se décide le futur de la profession d’avocat.
• faire évoluer en conséquence la déontologie de l'avocat pour accompagner le développement professionnel et pérenniser l'alliance et le rapport de confiance avec le public et les acteurs économiques. 

L’ACE est également convaincue que la profession d’avocat doit initier et accompagner les réformes qui rendront le droit le notre système juridictionnel plus lisibles et attractifs. Ces réformes feront des avocats et des juristes français les vecteurs de valeur ajoutée et les garants de la sécurité juridique.
L’ACE engagera une réflexion sur la création d’un code des services juridiques. 

Enfin, l’ACE salue l’initiative de Nicole Belloubet, garde des Sceaux, qui a lancé « cinq chantiers de la justice » et contribuera aux réflexions qui seront ainsi menées sur la transition numérique, l’amélioration et la simplification de la procédure civile et celle de la procédure pénale, l’organisation territoriale ainsi que l’efficacité des peines.

Arnaud Dumourier (@adumourier)