Séminaire exceptionnel à la CJUE organisé par l'Union Internationale des Avocats

Institutions
TAILLE DU TEXTE

L’Union Internationale des Avocats (UIA), en partenariat avec le Barreaux du Luxembourg, a organisé un séminaire exceptionnel à la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) les 30 septembre et 1er octobre 2016 sur le thème de : "La protection des données personnelles dans les services financiers (FINTECH), d'assurance et médicaux : nouveau règlement et perspectives". 

UIA Fintech

L’événement a connu un véritable succès avec près de 300 participants provenant de 29 pays différents, du Burkina Faso aux Etats-Unis en passant par Mali et le Népal.
Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Héritière, qui avait donné son Haut Patronage à l’événement, a assisté aux premières heures du séminaire démontrant ainsi son vif intérêt pour la matière.

Luxembourg, avec plus de 150 inscrits, démontre le dynamisme et la vivacité de la place luxembourgeoise dans les secteurs juridique, financier, d’assurance et médical. Le Grand-Duché est au cœur de l’innovation, de la recherche et représente un véritable vivier pour les startups.
L’événement a été soutenu dès le départ par le gouvernement luxembourgeois et plus particulièrement par M. Xavier BETTEL, Premier Ministre du Luxembourg.

Le programme scientifique fut introduit par le Président de la CJUE, M. Koen LENAERTS qui salua l’importance de l’initiative. Il fut suivi par l’intervention de plus de 60 orateurs.

Ce séminaire fut l’occasion de rencontrer et d’échanger avec des professionnels de tout horizon (notamment Microsoft, IBM, SCORECHAIN, GOOGLE, AXA, SNAP SWAP etc.), des professeurs, des autorités de régulation, des magistrats, des membres des institutions européennes, du Conseil de l’Europe, des avocats du monde entier sur un sujet passionnant et d’actualité. Le Ministre de la Santé, Mme Lydia MUTSCH et le Ministre de la Justice, M. Félix Braz, ont prononcé des discours remarqués. Le contrôleur européen de la protection des données M. Giovanni BUTTARELLI, M. Dean SPIELMANN, Juge au tribunal de l’Union européenne et M. François BILTGEN, juge à la CJUE ont rappelé l’importance du respect des droits fondamentaux pour encadrer les évolutions technologiques.

Le nouveau Règlement européen 2016/679 du 27 avril 2016 sur la protection des données a pour objet de répondre aux enjeux sans précédents de la révolution numérique. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (internet, réseaux sociaux, smartphones, utilisation de données massives avec le Big Data, les objets connectés, les robots etc.) ouvrent un panel extraordinaire de possibilités pour tous les secteurs économiques. Les services financiers, d’assurance et médicaux doivent adapter également leurs métiers à ces évolutions majeures qui tendent vers plus de rapidité, de simplicité et d’efficacité. Bien que différents, ces trois services ont pour vecteur commun de traiter des données particulièrement sensibles. Il leur appartient donc de trouver un équilibre entre la nécessaire adaptation aux nouvelles technologies, la recherche de compétitivité, l’amélioration des services et la nécessité de protéger les données personnelles, conformément à la législation en vigueur. Indépendamment des progrès technologiques indéniables et irréversibles, le séminaire a mis en exergue l’importance de placer l’humain au cœur des préoccupations.